Privatisations

rassemblement contre la privatisation de la poste!

0
le vendredi 31 octobre à 10 heures à l’occasion de la réunion de la Commisssion Départementale de Présence Postale Territoriale (CDPPT) __Venez nombreux avec votre matériel respectif__ __pour les élus n’oubliez pas les écharpes__.

privatisation de la POSTE !

2
Intervention en séance du Conseil Général du 14 octobre 2008. Le gouvernement a annoncé, il y a quelques semaines, en plein mois d’août, la privatisation de La Poste en transformant cette institution en Société Anonyme avec ouverture du capital. Ce n’est pas à vous que j’apprendrai que toutes les ouvertures de capital des entreprises publiques se sont terminées sur l’autel de la privatisation totale. Il s’agit là d’un pas supplémentaire dans l’attaque permanente portée par le Gouvernement contre les services publics. Nombreux sont les Maires qui m’ont adressé voeux, motions, délibérations prises par leur conseil municipal tendant pour l’essentiel à demander le maintien, voire le retour, du service public postal de plein exercice dans leur commune. Ils se prononcent pour un véritable service public qui soit une réponse aux besoins de leur population, même si devant l’enjeu de la situation, devant la nécessité, ils trouvent des « solutions » qui coûte t au budget communal comme les points de contacts postaux dans les épiceries ou bars, ou qu’ils mettent à disposition un local et du personnel communal. C’est pourquoi, j’invite à un rassemblement devant la Préfecture le vendredi 31 octobre à 10 heures à l’occasion de la réunion de la CDPPT au cours de laquelle sera annoncé la création d’un « Comité départemental de défense de la Poste » que je vous invite à rejoindre. C’est tous ensembles qu’élus, usagers, salariés des différents services de la Poste que nous pourrons défendre ce service public indispensable.

A ceux qui s’interrogent sur ce qui se passe dans le nucléaire.

0

Les incidents nucléaires sont qualifiés sur une échelle de 1 à 7. Il y a eu en France dans les installations nucléaires : 114 incidents de niveau 1 en 2006, et 86 en 2007, incidents tels que ceux du Tricastin et de Romans-sur-Isère. Ils n’ont pas donné lieu à campagne médiatique particulière.
Sarkozy va-t-il offrir Areva à Bouygues ?Selon le journal les Échos, le gouvernement envisage de privatiser le numéro 1 mondial du nucléaire en le fusionnant ,malgré l'opposition de Merkel et de Fillon, avec Alstom;et le tour sera joué.

REFUSONS LA PRIVATISATION DES PROFESSIONS PORTUAIRES!

5
POUR LA SURETÉ ET LA SÉCURITÉ DE NOS PORTS AUTONOMES
Jacky Hénin Député au Parlement européen
Maire de Calais.

Serviteurs zélés des armateurs et des chargeurs, Sarkozy et Fillon ont décidé de privatiser les professions de la manutention portuaire. Cette privatisation est à rapprocher de la volonté du gouvernement "d'alléger" les contrôles douaniers sur les marchandises, voir d'aller vers un véritable démantèlement des services douaniers, pour que les marchandises restent le moins longtemps possibles dans les ports et que leurs transits coûtent le moins chères possibles et cela au mépris des règles de sécurité et de sûreté.

Le développement des ports autonomes français, ne passe pas par une privatisation des professions de la manutention, mais par des investissements massifs dans l'intermodalité Port-Rail-Fluvial y compris dans des gares portuaires de TGV-fret et des LVG frets. La responsabilité de l'Etat n'est pas de servir les intérêts particuliers du patronat des transports. Elle est d'investir dans l'intérêt général de notre pays.

GDF: L’ouverture du capital à qui ça profite?

0
La colère de Marie George BUFFET, « La droite a menti à l’opinion publique,..l’ouverture du capital de GDF de 2005 a bien été réalisée pour rémunérer les actionnaires et non développer l’entreprise...

la grande panne européenne de l’électricité !

2

sous prétexte de modernité, de sortir de notre village gaulois, les chantres du libéralisme affirment que progrès serait synonyme de mise en concurrence et bénéfique pour l'amélioration des services et la baisse des coûts et donc des prix. c'est un leurre : en Décembre 2003 à l'occasion des assises de l'énergie organisées par l'ANECR dans mon propos d'introduction j'attirais l'attention sur le fait que "Les services publics ne peuvent s'accommoder... de la rentabilisation financière à laquelle ils sont de plus en plus contraints.

Haut de page