Le marchandage entamé hier par la préfecture de Paris ­ autrement dit l’exécutif en droite ligne ­ se révèle honteux. L’idée ? Que la manifestation de demain se transforme en un rassemblement statique, comme si le surplace offrait une garantie de sécurité. Bref, une sorte de « fan-zone syndicale ». Et pourquoi pas un pique-nique au Champ-de-Mars les soirs de matchs, avec en prime un rabais sur les tarifs des bières estampillées UEFA ? Grotesque. Le refus des syndicats a été catégorique, d’autant que des manifestations se dérouleront sans problème dans d’autres villes de France… Depuis trois mois, Hollande et Valls s’échinent à embraser le pays, seuls comptables du blocage qu’ils pourraient lever immédiatement s’ils suspendaient le débat parlementaire et ouvraient des négociations. Ils ont maintenant sombré dans une dérive qu’il convient de qualifier : ultra-droitière.
Extraits de l’édito de Jean Emmnuel DUCOIN dans l’humanité de ce jour