Car il y a bien à gauche des forces qui n’ont pas failli et qui ne cessent de lutter pour changer l’ordre des choses, et il y a les syndicats, avec des dizaines de milliers de manifestants dans nos villes. Les paroles de Pierre Gattaz hier dans le Figaro sont à retenir : « Tant qu’on aura des syndicats comme la CGT et FO, politisés et obnubilés par la lutte des classes, on ne s’en sortira pas. »