En plein scandale des Panama Papers, voilà un nouveau rapport accablant: selon une étude d’Oxfam America, les cinquante plus grandes entreprises américaines, dont Apple ou Walmart, ont mis à l’abri quelque 1400 milliards de dollars entre 2008 et 2014 dans des paradis fiscaux afin de réduire leurs impôts. Ces sommes, égales à la moitié du PIB français, ont transité par un réseau « opaque et secret » de 160 filiales dans des paradis fiscaux, affirme le document. Apple figure en tête des entreprises les plus friandes de l’évasion fiscale et aurait stocké 181 milliards de dollars dans des paradis fiscaux, suivie par General Electric (119 MD$), Microsoft (108 MD$) ou Pfizer (74 MD$).