Soyons réalistes et lucides,la bataille sociale qui s’engage, et qui devrait durer des semaines, des mois, montre à quel point Hollande et Valls poursuivent leur dérive morbide. Pour le chômage, alors que les négociations débutent aujourd’hui entre les « partenaires sociaux », les solutions imaginées sont éloquentes : raccourcir encore la durée d’indemnisation, réintroduire de la dégressivité dans les indemnisations, etc. En somme, si le chômage ne baisse pas ­ le grand échec présidentiel ­ et continue même de progresser, c’est sûrement que les sans-emploi eux-mêmes portent une responsabilité. Ci-devant, un gouvernement « socialiste » à la rhétorique thatchéro-sarkoziste : le problème n’est plus le chômage mais les chômeurs ! À ce point de méconnaissance de la vie réelle, et devant un tel mépris, les mots d’indignation deviennent insuffisants…
Extrait de l’édito de Jean Emmanuel Ducoing dans l’humanité de ce jour.