Car il faut bien le reconnaître, cet échec, c’est aussi le nôtre. Celui des forces du progrès qui ne sont pas parvenues à convaincre les classes populaires que leur vote est tout aussi décisif que celui des puissants. Que ce sera grâce à elles que la gauche renouvellera un imaginaire conquérant, rouvrira le chemin du progrès social. L’envie d’en découdre plutôt que la gueule de bois. La colère constructive plutôt que la résignation. La solidarité plutôt que le repli sur soi. Le bonheur est une idée neuve. Partageons-la.