La gauche, historiquement, et singulièrement le PS, a toujours fait de l’école un marqueur majeur d’une véritable ambition politique.Mais les faits sont là qui ne sont pas à vrai dire une surprise. L’argent, « dynamite le système éducatif ». On sait depuis belle lurette à quel point la situation financière et sociale des parents, la classe sociale pèsent sur la réussite et le parcours scolaire des enfants et qu’il ne suffit pas de quelques jeunes à Sciences-Po pour faire ,comme on dit, fonctionner l’ascenseur dont ils risquent de n’être que les liftiers… grands mots, sauf que la main droite, c’est bien le cas de le dire, dynamite là aussi ce que dit la langue gauche. Qu’Emmanuel Macron nous explique, par exemple, en quoi la généralisation du travail du dimanche pourrait aider à la réussite scolaire des enfants avec une vie familiale déstructurée. Que le président nous explique en quoi la véritable explosion du Code du travail qu’annonce le rapport d’aujourd’hui pourrait aller dans le sens de la lutte contre les inégalités scolaires avec la montée de la précarité et la priorité donnée au bon vouloir des entreprises qui devrait « primer sur l’intérêt individuel concrétisé par le contrat de travail ». On sait pertinemment là aussi que ce sont les salariés les moins protégés, les femmes seules, les travailleurs peu qualifiés, qui vont être les premiers « explosés » avec leurs enfants. Au total, c’est tout notre modèle social qui est promis à la dynamite.Éditos de Maurice Ulrich dans l’humanité de ce jour, avec quelques libertés pour la rédaction de ce texte.