Et tout laisse croire que les citoyens, sur l’ensemble du continent, sont peut-être en train de faire vaciller l’Europe-forteresse, qui porte la responsabilité d’avoir participé à ce chaos et à cette cruauté contre les droits humains élémentaires. Par l’engagement des peuples, une sorte de protection citoyenne peut se mettre en place pour briser les verrous de l’égoïsme. Les hommes du futur nous jugent déjà. Comme ils jugent les dirigeants français, qui n’ont cessé d’alimenter les logiques guerrières et s’apprêtent, dit-on, à engager une nouvelle escalade sans mandat de l’ONU. Chacun sait que ces folies sont à l’origine des terribles drames qui provoquent l’effondrement d’une partie du Proche-Orient. Il a fallu une image pour que des millions d’Européens se sentent moins seuls. Moins seuls pour combattre ce cycle infernal de l’inhumanité.Tire de l’édito de JEAN-EMMANUEL DUCOIN dans l’humanité de ce jour.