imageVoilà le contenu des relations privilégiées que la direction de la succursale RNUR Graville entretient avec ses clients et je suppose même avec son personnel.
Fidèle depuis près de 30 années, c’est bien la première fois que je repars du garage sans la voiture que j’y ai achetée. Pourtant le personnel, de vente, administratif et mécanique, avait assuré comme on dit avec un professionnalisme à toute épreuve depuis le début de la transaction.Mais voilà, au moment de payer, on nous l’avait pourtant bien dit, mais ça ne nous avait pas marqué plus que cela, il fallait un chèque de banque, pas un chèque bancaire, non non, un chèque de banque….pour avoir la certitude évidement que le paiement sera bien assuré.
Il paraît qu’une fois, un personnage , une autre fois un autre…Bon! un client,véreux quoi!… mais si j’ai bien compris, nous, plusieurs milliers d’acheteurs,sommes tous ce client suspect…voleur en puissance..
Nous voici donc répartis sans voiture…retour par le tram et nouveau déplacement, que de temps de perdu, de désorganisation de l’agenda.

Quand je pense que ce sont ces mêmes personnages qui critiquent la rigidité de l’administration publique.
Alors quand je vais être appelé pour l’enquête de satisfaction, c’est à dire la note du client attribuée au personnel, je vais demandé un questionnaire spécifique pour noter d’un ZÉRO pointé, la direction…qui par son attitude donne une bien mauvaise tournure au contrat de confiance qu’elle entant passer avec ses clients…pour les fidéliser..et je demanderais des dédommagements.

Alors que l’ensemble des salariés s’attache à satisfaire la clientèle, voilà que la direction de Renault met en place des pratiques commerciales inadéquates, elle voudrait faire fuir la clientèle qu’elle ne s’y prendrait pas autrement…