Manifestation mardi 1er juin 2010 à 17h 30 à la sous préfecture du Havre contre l’agression par l’Etat d’Israël

Ainsi une nouvelle fois ce matin la direction israélienne a montré son visage hideux, en arraisonnant dans les eaux internationales,des bateaux d’une flottille internationale humanitaire. Des soldats israéliens ont ensuite ouvert le feu sur des passagers, et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé », a indiqué un correspondant de la chaîne de télévision Al-Jazira, à bord d’un des bateaux, avant l’interruption de la communication ». Qualifiant le raid de « massacre », le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a décrété trois jours de deuil dans les territoires palestiniens.

Personnellement,Je suis scandalisé, révolté par ce que je qualifie comme étant « un crime de guerre »alors que ces bateaux civils, chargés de vivres, d’eau, de médicaments, de matériel de construction soient portés à une population affamée, assoiffée, dans l’impossibilité de reconstruire ses maisons, un chargement de vivres, d’eau, de médicaments, de matériel de construction.

massacre

Voilà ou mènent les silences approbateurs de la politique d’Israël qui ne cesse de violer le droit international.

La plupart des pays, dont la France, ont condamné cet acte de piraterie sauf les États-Unis, qu’en pensez-vous ?

Je suis en total accord Patrick Le Hyaric député européen et directeur du journal l’Humanité:

L’Union européenne et la France ne peuvent se taire. Ils doivent réagir avec fermeté. L’accord d’association Union européenne-Israël, prévoit la suspension de toute relation dés lors que les libertés sont mises en cause.

C’est une nouvelle fois le cas ce matin. Le gouvernement français et l’Union européenne doivent rompre immédiatement toute relation avec le gouvernement israélien et utiliser tous les moyens de pression possibles pour que cesse immédiatement ces attaques contre les bateaux et au-delà qu’on lève le blocus contre Gaza.