Manuel Valls avait à nouveau choisi l’épreuve de force. La confrontation a mal tourné pour le premier ministre. La résolution des syndicats et la protestation des démocrates l’ont contraint à reculer en catastrophe et à renoncer, en tout début d’après midi,à une atteinte majeure aux libertés [...]