Il aura donc manqué deux députés pour que la gauche puisse déposer une motion de censure « de » gauche. Autrement dit un souffle, un rien. C’eût été pourtant un coup de tonnerre dans cette Assemblée nationale que l’exécutif cherche ­ par l’ultime forfaiture que constitue l’usage du 49-3 ­ à [...]